Island of Powers


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Le souvenir est le parfum de l'âme || Ft. Chêne & Corbeau
 :: Terres libres :: Le Temple du Jugement

Clan : Clan du Feu
Rang : Guerrière
Lunes : 43
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guerrier robuste ♠

Pouvoir
Risque mortel:
0/100  (0/100)
Combat:
100/100  (100/100)
Jeu 24 Mai - 22:25



Le souvenir est le parfum de l'âme


«Aujourd'hui, nous créons le lendemain.»

« Comment va ta famille ? Moi ? Et bien, je vais te faire une révélation : je suis fille d'une femelle parfaite et d'un mâle qui ne peut être félin, une Bête Sauvage. Pourquoi est-ce que je dis ce genre de chose ? Hm, parce qu'il n'y a pas si longtemps que ça, j'ai découverts que mon père n'était qu'un sombre connard. Voir pire si tu veux ! Ma mère travaillait d'arrache-patte pour notre survie et lui, il était, rien. Il dormait, dormait sans arrêt, dormait et allait voir d'autres femelles en piquant la nourriture que ramenait Maman pour impressionner les demoiselles. Et franchement ça n'en valait pas la peine, parce que vraiment, il allait voir des putes, il en avait même ramené une devant ma mère. Et à ce moment-là, il avait lancé vulgairement des paroles pour qu'elle dégage de la maison avec les "choses" -pour ne pas dire ce mot et m'abaisser à son niveau. Pour préciser, les "choses", c'était moi et mes frères et sœurs, mais vous aviez compris. Il avait menti à tout le monde, il avait dit que je n'étais pas sa fille et que ma mère n'était qu'une prostituée qui allait voir à gauche et à droite. Mais le truc le plus énorme, c'est qu'il reformulait tout devant sa mère comme si c'était lui la victime. Pff ! Je me dégoûte... J'ai honte. Dire que gamine, j'admirais cette chose ! Ce monstre ! Il avait soudainement voulu devenir un bon père lorsque j'eus une quinzaine de lunes. J'ai vécu avec lui une ou deux lunes et il n'était pas si mauvais que ça, mais... Il n'était pas une bonne personne non plus. Il m'avait fait tous pleins de promesses, mais il ne les avait jamais réalisées. Je réalise maintenant que j'ai l'intelligence de ma mère parfaite et le caractère de chien de mon père. Même si je le déteste pour ça, je ne peux pas vraiment le haïr parce que je ne serrai pas venu en monde sinon et... c'est un con, on n'y peut rien. Aujourd'hui, j'ai 43 lunes. J'avoue enfin être une connasse de conne de débile à l'infini ! Mais je suis... Attendez, qui suis-je ?»

Le trou noir, la femelle ne savait plus rien... Les pensées d'avant ? Déjà oubliées... Elle n'arrivait plus à se souvenir de quoi que ce soit. C'était un immense trou noir... Enfin, au moins elle se souvenait de quelque chose, ou presque. Elle savait qu'elle avait 43 lunes, qu'elle était une demoiselle et que son nom, c'était... C'était quoi déjà ? Son esprit était trop embrouillé... Elle cherchait durant de longues minutes et trouva finalement la réponse. Oui, elle Avanya, même si sa mère l'appelait Ava. Sa mère ? C'était qui ? La demoiselle avait beau cherché, cette fois aucune réponse ne vint. C'est alors qu'Ava se senti comme attirée vers le bas. Elle bougea les pattes et fut surprise de les sentir réellement bouger. Quelques minutes avant, cela ne faisait rien. Donc, elle était revenue à elle... Elle hésita quelques secondes et ouvrit finalement ses yeux, enfin non son œil. Elle avait même oublié qu'elle avait qu'un seul œil. La vache, il s'était passé quoi pour qu'elle oublie ça ? La féline observa les alentours, attentive au moindre son. Il n'y avait personne. Il se leva rapidement, se campant rapidement sur ses pattes musclées. Une douleur à la tête lui vint alors et durant un instant, elle aperçue des Bipèdes. Comment on appelait ça... Ah oui ! Des Hommes ! Était-ce un souvenir ? Peut-être, mais pourquoi des Hommes ? La femelle ne les aimait pas, elle les fuyait. Attendez... Comment elle pouvait en être sûre ? Troublée par sa perte de mémoire, la femelle blanche et rousse en oublia le monde extérieur.
Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 
Clan : Clan de l'Eau
Rang : Meneur
Lunes : 48
Messages : 197
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/A1shala
avatar
• L'admin en chef du club d'aquaponey •

Pouvoir
Risque mortel:
10/100  (10/100)
Combat:
80/100  (80/100)
Ven 25 Mai - 19:28
Le souvenir est le parfum de l'âme

Mirage de l'Apocalypse, Etoile de Chêne & Etoile du Corbeau

Etoile de Chêne entreprenait encore une fois sa routine habituelle. Il se levait très tôt le matin, bien avant que le ciel ne se teigne des couleurs rosées de l'aube, et il partait en direction du Temple du Jugement. Ses pattes foulaient avec souplesse l'herbe saupoudrée de la rosée du matin, lui rafraichissant ses membres chauds et douloureux à cause de ses courses effrénés. Chaque matin, il se rendait sur les lieux où il s'était éveillé, ayant constaté qu'il n'était pas seul à qui cette mésaventure était arrivé. Il avait déjà recruté deux femelles depuis son arrivé et le Clan de l'Eau commençait doucement à prospérer. Il lui arrivait parfois de trouver un matou endormie à qui il pourrait prêcher la bonne parole et lui faire rejoindre le meilleur clan de l'île, mais la plupart du temps, il rentrait bredouille.

Même si ce lieu mythique était loin de ses terres, il lui fallait à peine une demi-journée pour faire l'aller-retour. Il était souvent rentré avant midi et il passait le reste de sa journée à chasser et à entrainer son apprentie au combat tout en surveillant les frontières. En ce moment, il se méfiait particulièrement du Clan de l'Air avec qui la tension était palpable, mais il n'en oubliait pas moins ses autres voisins, le Clan du Feu, qui étaient bien moins sympathiques et faciles à mater que ces les venteux. Etoile de Chêne continua de courir, encore et encore, ne s'accordant que quelques minutes de répit à petit pas entre de longues minutes de foulées pour reprendre son souffle.

Une fois arrivé sur les lieux, le meneur prit comme son habitude une bonne dizaine de minutes pour reprendre son souffle. Il avait prit l'habitude de grimper sur une colonne effondrée du Temple et de guetter vers le bas à la recherche de silhouette. Il prenait tout son temps pour reprendre le souffle et des forces, il ne voulait pas paraître faible aux yeux de ceux qui allaient tenter d'enrôler, au contraire il devait paraître le plus fort et le plus puissant de la forêt. Lorsqu'il se sentit mieux, il se redressa sur ses pattes musclées de ses nombreux voyages et bondit gracieusement de la colonne. Il se mit alors à faire le tour des lieux, sachant que tous ne se trouvaient pas au même endroit. D'autant plus que certains pouvaient s'être réveillé et aient voulu exploré.

D'un pas souple et silencieux, le meneur au pelage rayé observait les alentours avec attention, tout ses sens en alerte, la truffe au vent à la recherche d'une odeur féline. Cette odeur, il la sentit enfin. L'odeur de la victoire. Un sourire se peignit sur ses babines et il se dirigea d'une démarche féline vers la source de l'odeur. Il trouva couchée sur le sol une petite féline au pelage blanc immaculée qui semblait tout juste en train de reprendre ses esprits. N'ayant nullement peur d'elle, il s'approcha et s'assit à quelques queues de renard d'elle, la fixant avec attention de son regard émeraude en attendant qu'elle se réveille. Il avait connu cette sensation désagréable, cette impression de n'être plus personne, de n'être rien. D'avoir les yeux lourds et de ne voir que du flou lorsque l'on arrive enfin à les ouvrir. Il se doutait que lorsqu'elle ouvrirait les yeux, elle ne le distinguerait pas clairement au début, comme tout le monde qui l'entourait. Mais il serrait là. Tel un protecteur, un sauveur, prêt à lui proposer la plus belle offre de sa vie. Au début, il l'avait prit pour une apprentie avec sa petite taille mais maintenant qu'il regardait son visage, elle avait l'air bien plus âgée, plus mûre. Le matou pencha légèrement la tête sur le côté, se décidant à prendre la parole pour qu'elle capte complètement son attention.

- C'est dur, le réveil, dit-il sur un ton amusé qu'il n'utilisait que pour séduire les nouveaux, l'amusement n'étant pas du tout dans sa nature. Je sais ce que tu ressens, moi aussi je me suis réveillé comme toi, avec mes souvenirs en moins. J'imagine que tu ne te souviens pas de ton nom ?

Bien sûr, c'était une question rhétorique, il savait pertinemment que non mais cela lui permettait au moins d'instaurer un dialogue et d'en avoir la nette confirmation.




If I was you, I'd wanna be me too !



Clan : Clan du Feu
Rang : Guerrière
Lunes : 43
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guerrier robuste ♠

Pouvoir
Risque mortel:
0/100  (0/100)
Combat:
100/100  (100/100)
Mar 29 Mai - 14:45



Le souvenir est le parfum de l'âme


«Trop de bonheur... tue le bonheur.»

Elle ne l'avait pas entendu ce félin, elle était bien trop occupé à retrouver ses souvenirs pour se préoccuper du monde extérieur. Et puis il faut se l'avouer, elle ne pensait pas qu'il y aurait des félins si proches de ce lieu, en fait elle pensait que cet endroit était inhabité par la gente féline. Malheureusement, ou heureusement aller savoir, ce n'était pas le cas et un matou ne se trouvait pas loin de cet endroit étrange lorsqu'elle se réveilla. Il signala sa présence en parlant, sortant un "c'est dur le réveil" d'un ton amusé. La féline bicolore s'était éloignée d'un bond, griffes et crocs sortis, le pelage hérissé et les oreilles plaquées en arrière. C'était qui lui ?! Elle ne lui faisait pas confiance, elle ne le sentait pas. Plissant son œil, la demoiselle se calma un peu, son pelage reprenant sa position initiale mais malgré tout, elle resta loin de lui. Elle était pas débile, elle savait qu'il ne fallait pas faire confiance aux inconnus. Durant quelques minutes, les deux se fixèrent et le silence s'installa. Qu'est-ce qu'il lui voulait ? Que faisait-il là ? Ava fixait avec froideur le mâle tigré, attendant qu'il dise un truc. Cela ne tarda pas et il prit la parole :

"Je sais ce que tu ressens, moi aussi je me suis réveillé comme toi, avec mes souvenirs en moins. J'imagine que tu ne te souviens pas de ton nom ?"

Ok, donc lui il était carrément louche. La femelle gronda, montrant son manque de confiance total envers le matou. Ses griffes sortirent de nouveau et la femelle recula des quelques pas, préférant prendre ses distances avec le félin. Déjà, il se présentait même pas, n'expliquait rien alors qu'il disait avoir vécu la même chose et prenait une voix qui ne lui ressemblait pas du tout. Cela sentait le piège ou l'affaire louche à plein museau ! Elle fixa pendant de longues minutes le mâle, l'étudiant minutieusement. Son pelage était brun, rayé de noir et sa fourrure blanchissait autour de sa gueule. C'était un mâle massif et puissant, plutôt haut sur pattes. Sa petite taille pouvait s'avérer être un désavantage face à ce matou massif mais de manière inexplicable, elle avait confiance en elle si un combat éclatait. Après de longues minutes de silence, la demoiselle miaula d'une voix cassante et glaciale :

- Si et c'est Avanya, être impoli qui se présente même pas. Elle marqua une pause. Maintenant excusez moi mais j'aimerai voir où je suis tombée. Pause. Au revoir. Ajouta-t-elle en appuyant bien sur ces deux derniers mots.

Elle s'éloigna alors du mâle étrange, le surveillant quand même du coin de l'oeil. Elle avait besoin de personne, elle pouvait très bien se débrouiller toute seule. En plus, elle ne le sentait pas ce matou, il était bien étrange. Pourquoi était-il là quand elle s'était réveillé ? Cela était bien trop gros pour être une coïncidence alors mieux valait s'en aller.
Codage par Libella sur Graphiorum
Clan : Clan de l'Eau
Rang : Meneur
Lunes : 48
Messages : 197
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/A1shala
avatar
• L'admin en chef du club d'aquaponey •

Pouvoir
Risque mortel:
10/100  (10/100)
Combat:
80/100  (80/100)
Mar 29 Mai - 19:57
Le souvenir est le parfum de l'âme

Mirage de l'Apocalypse, Etoile de Chêne & Etoile du Corbeau

La féline semblait enfin reprendre ses esprits et y voir plus clair. Etoile de Chêne avait prit la parole pour entamer une conversation mais la femelle blanche avait aussitôt bondit sur ses pattes loin de lui, tentant de prendre l'allure la plus menaçante possible. Le meneur avait d'abord était surprit et tous ces muscles s'étaient tendus, prêt à s'écarter ou à bondir sur l'adversaire mais il n'en fit rien, se rendant compte qu'elle était plutôt sur la défensive. Il se détendit donc et la regarda non plus avec une pointe de surprise mais un brin d'amusement dans le regard. Malgré sa petite taille, elle avait l'air farouche, il aimait ça. Il pourrait en faire une très bonne combattante. Ce n'est que lorsque la nouvelle venue commença à se détendre qu'il reprit la parole, lui expliquant qu'il savait ce qu'elle ressentait et en lui demandant son nom, sachant qu'elle ne s'en souviendrait pas. La féline semblait sur ses gardes et c'est d'un ton cassant qu'elle fit disparaître toutes les certitudes que le mâle tigré avait battit sur cet endroit.

- Si et c'est Avanya, être impoli qui se présente même pas. Maintenant excusez moi mais j'aimerai voir où je suis tombée. Au revoir.

Et sur ces mots, la féline lui tourna la dos pour s'éloigner, le regardant tout du même du coin de l'œil. Sur le coup, il resta sans bougé, ne comprenant pas comment elle pouvait se souvenir de son nom. Ce n'était encore jamais arrivé ! Il devait lui parler, d'autant plus qu'il ne pouvait pas la laisser partir. Ils avaient une fois, lui, Etoile Solitaire et Etoile du Corbeau, laissez une féline se débrouillez seule en pensant que de toute façon elle n'y survivrait pas. Et cette crotte de renard avait créé un quatrième clan, un troisième adversaire : le Clan de la Terre. Depuis ce jour, les meneurs s'étaient mit d'accord pour ne plus laisser le choix aux nouveaux arrivants : C'était soit un clan, soit la mort.

Le mâle brun coucha les oreilles sur son crâne, fronçant son museau rosé. Il n'aimait pas particulièrement qu'on lui tourne le dos, son égo en prenait toujours un coup et s'il était lâche, il se jetterait bien sur tous ceux qui osent se détourner de sa splendeur sans son autorisation. Déterminé à ne pas la laisser partir, il se redressa sur ses pattes et galopa jusqu'à elle, se plaçant de profil devant sa personne pour lui bloquer le passage. Son regard n'était pas dure mais il n'était plus aussi amical que celui qu'il lui avait accordé lorsqu'elle s'était réveillée. Il avait bandé ses muscles, prêt à frapper si la femelle osait lever la patte sur lui pour débloquer le passage.

- Je crois que l'on a commencé sur de mauvaises bases ma jolie, dit-il sur un ton mielleux. Je suis Etoile de Chêne, meneur du Clan de l'Eau. Tu viens de te réveiller sur une île où la vie de solitaire est interdite. Alors je peux te proposer deux solutions : rejoindre les miens et vivre en paix, bien nourrit et protéger, soit je te tue sur le champ pour avoir contrecarré une règle fondamentale de notre équilibre.

Le matou la fixa de son regard vert émeraude, attendant une réponse de sa part. Même si ses paroles n'étaient pas très amicale, elle devait bien comprendre la gravité de la situation. D'autant plus qu'elle n'était pas tombé sur l'un des meneurs les plus sympathiques. Quoique, ça aurait pu être pire.

Elle aurait pu tomber sur Etoile du Corbeau.



If I was you, I'd wanna be me too !



Clan : Clan du Feu
Rang : Meneur
Lunes : 29
Messages : 106
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
• On reconnait le diable à ses griffes •

Pouvoir
Risque mortel:
10/100  (10/100)
Combat:
100/100  (100/100)
Mar 29 Mai - 20:18


LE SOUVENIR EST LE PARFUM DE L'ÂME ▬ Ft Etoile de Chêne & Mirage


Un ciel éclairé par le soleil depuis seulement quelques heures maintenant, teinté de moutons blancs, d'une boule rouge ou d'éléments brûlants à des milliers de kilomètres de là. Comme à son habitude, Corbeau se laisse guider par ses pattes, vers le temple des jugements. Chaque jour, il passa sur le même sentier pour aller voir s'il n'y aurait pas de nouveaux félins à prendre dans son clan. Il s'arrêta en cour de chemin, il avait hume l'odeur alléchante d'une musaraigne, il ne lui fallut pas très longtemps a la chasser, il l'enterra alors, il reviendra la chercher plus tard. Sa matinée commencée bien, il se remit en route, le goût de la musaraigne encore sur sa langue.

Cette courte chasse, ne lui donna pas faim, il reprit son chemin, arrivant près du Temple, il se stoppa par ailleurs quelques foulées avant d'y entrer. Une odeur acariâtre venue à ses narines, il fronça le museau, Etoile de Chêne, mais il n'était pas tout seul, il y avait un nouvel arrivant. Le corbeau se décida alors à rester dans le buisson quelques instant écoutant ou presque leur discutions. Attendant le bon moment pour apparaître.

Il eut à peine le temps d'écouter, qu'il voyait bien que le meneur adverse ennuyer l'arrivant. Avanya, il pouvait retenir n'empêche que son nom, pour lui sauter dessus. Mais il n'en fut pas ainsi, il s'avança alors, hors du buisson, faisant rouler ses muscles apparents sous ses épaules. Il regarda Etoile de Chêne un léger sourire narquois en coin, tout en s'arrêtant presqu'en face de l'individu.
   
 
▬ Ou sinon, il y a mon clan, Lâcha le matou d'un ton sarcastique. Je m'appelle Etoile du Corbeau, fier meneur du Clan du Feu. Ne fais pas attention au dire d'Etoile de Chêne, il a dû être frappé par le Clan de la Terre ou de l'Air.

Ricana le meneur entre ses crocs tout en faisant claquer sa queue contre le sol, faisant soulever un nuage de poussière, et faisant claquer sa langue contre son palais.
©️ By Halloween

Clan : Clan du Feu
Rang : Guerrière
Lunes : 43
Messages : 12
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Guerrier robuste ♠

Pouvoir
Risque mortel:
0/100  (0/100)
Combat:
100/100  (100/100)
Jeu 28 Juin - 13:38



Le souvenir est le parfum de l'âme


« C'est de la confiance que naît la trahison. »

Ava continuait de marcher, regardant toujours de regarder le drôle de félin. Il ne bougeait pas. Avait-il abandonner ? Sûrement… Ou du moins elle l'espérait. Il semblait connaître ces lieux et avait donc  l'avantage sur la situation. Tch. La demoiselle détestait ça ! Elle n' était pas maître de la situation et cela l'énervait. Mais pour le moment, elle devait partir d'ici même si elle ne savait pas où aller. Des bruits de pas attirèrent l'attention de la femelle borgne qui tourna la tête pour voir ce que tramait l'être louche. Allait-il attaquer en traître par derrière ? Était-il si lâche ? Elle sortit ses griffes au cas où mais le matou se plaça devant elle, de profil, afin de lui bloquer le passage. De ce fait, elle fut obligée de s'arrêter et regarda froidement l'autre félin. Il était chiant à ne pas lâcher le morceau. Elle se retint de gronder mais sa queue qui battait furieusement  l'air montrait son mécontentement. L'attitude de l'inconnu, car il ne s'était toujours pas présenté cet impoli, avait changé. Elle était bien moins amicale qu'avant et ses muscles tendus montrait bien qu'il était près à en découdre. Alors il montrait son vrai visage hein. Ils sont tous pareils… Elle retint un petit rire moqueur et fixa le mâle, attendant qu'il lui dise ce qu'il voulait.

"Je crois que l'on a commencé sur de mauvaises bases ma jolie, dit-il sur un ton mielleux. Je suis Etoile de Chêne, meneur du Clan de l'Eau. Tu viens de te réveiller sur une île où la vie de solitaire est interdite. Alors je peux te proposer deux solutions : rejoindre les miens et vivre en paix, bien nourrit et protéger, soit je te tue sur le champ pour avoir contrecarré une règle fondamentale de notre équilibre."

La femelle le regarda avec un air ennuyé et lâcha un petit bâillement. Super le choix… La mort ou cette énergumène. Elle avait vu mieux comme choix… Et puis son nom il était bizarre et puis un « Clan ». Franchement, il était tombé sur la tête pour raconter des trucs aussi bizarres. Elle allait répondre un truc pas très sympathique pour qu'il la lâche quand un autre félin apparu de nul part. Super… Ils s'étaient donnés le mot ou quoi ? Retenant un soupir, la demoiselle fixa le nouvel arrivant. Il était noir de jais, entièrement. Sa manière de marcher faisait rouler ses muscles sous son pelage et Ava savait que c'était fait exprès. Ils sont tous pareils après tout… En arrivant à la hauteur des deux autres, il regarda le fameux Étoile de Chêne avec un petit sourire narquois et s'arrêta pratiquement en face de la Borgne. Celle-ci le fixa avec froideur, elle avait compris. C'était le jeu de celui qui réussirait à piquer la nouvelle… Où était-elle tombée vraiment ?… Le mâle noir prit la parole et par politesse elle l'écouta.

"Ou sinon, il y a mon clan, Lâcha le matou d'un ton sarcastique. Je m'appelle Etoile du Corbeau, fier meneur du Clan du Feu. Ne fais pas attention au dire d'Etoile de Chêne, il a dû être frappé par le Clan de la Terre ou de l'Air."

Avanya ne dit rien, se contentant de fixer les deux. Ok donc ils ont un délire avec des « Clans ». Soit. Cependant, elle n'était pas conne, il n'y avait pas que deux Clans. Il manquait encore deux autres Clans… Clan de l'Eau, Clan du Feu, Clan de la Terre et Clan de l'Air. Ils étaient quatre… Et si elle voulait survivre, elle devait choisir l'un des Clans. Plissant les yeux, enfin son œil, la demoiselle se mit à réfléchir. Elle n'aimait pas cet Etoile de Chêne. Il avait fait mauvaise impression et son caractère ne semblait pas très sympathique. Donc elle pouvait le rayé de la liste de choix. Reste les trois autres. Elle ne voulait pas prendre de décision sans connaître toutes les options qui s'offraient à elle. Elle eut un petit sourire moqueur et elle miaula d'une voix amusée :

- Donc en gros je dois choisir entre un de vos quatre « Clans ». Petite pause. Du coup je me demande bien ce que votre Clan à de plus que les autres... Dit-elle aux deux Meneurs avec son petit sourire.

Maintenant, elle n'avait plus qu'a attendre que les deux se battent pour l'avoir. Elle était pas conne, elle savait que les deux la voulait, sans doute pour être le plus fort donc ils allaient lui répondre. Elle n'aurait qu'à choisir ensuite. Elle espérait que cette petite bataille entre les deux matous allaient s’avérer amusante et divertissante.
Codage par Libella sur Graphiorum


HRP:
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum

 :: Terres libres :: Le Temple du Jugement
Le souvenir est le parfum de l'âme || Ft. Chêne & Corbeau

Sauter vers: